La loi de Briffault soutient que ” la femelle, et non le mâle, détermine toutes les conditions de la famille animale. Là où la femme ne peut tirer aucun avantage de l’association avec le mâle, aucune association de ce genre n’a lieu .” 

Nous savons qu’en reproduction les femmes possèdent en général le dernier mot. C’est la femme qui décide ou non de s’offrir à l’homme. C’est la femme qui sélectionne les hommes, en acceptant ou rejetant les propositions qui s’offrent à elle.

Ce qui nous amène à l’assertion de briffault, une relation intime entre un homme et une femme résulte d’une analyse coût/bénéfice de la relation pour la femme. Une relation est nécessairement avantageuse pour la femme, sinon cette relation n’a pas lieu.

Ce que la femme acquiert peut-être de l’argent, un statut social, une stabilité, de l’affection, de l’attention ect.

En d’autres termes, une femme choisit en général, un homme qui va améliorer sa vie, qui va rendre sa vie plus facile, plus plaisante. Et là, je vous entend déjà murmurer : “un homme aussi, tout le monde cherche un partenaire qui va améliorer sa vie”.

Eh bien non.

En général un homme cherche à se mettre avec une femme et à améliorer la vie de la femme tandis que la femme cherche un homme qui va lui améliorer sa vie, là est la différence. Soit Julie, une jeune femme qui désire Maxime, un homme plus âgé et plus expérimenté que Julie. A ton avis, qui est plus susceptible de changer et d’améliorer la vie de l’autre ?

La stabilité, l’apport de ressource est un des principaux facteurs sur lesquelles une femme choisit l’homme qu’elle va épouser.

Exemple d’application de la loi de Briffault: Avec la mise en place des aides pour les mères célibataires, la pension alimentaire, les mères peuvent désormais obtenir des ressources sans pour autant rester avec leurs hommes. Elles acquièrent moins de bénéfices à rester en couple avec leur mari. Conséquence. Un taux de divorce et un nombre de mères célibataires croissant.

La loi de Briffault est aussi composé de 3 corollaires :

Tout bénéfice apportée par l’homme dans le passé, reste dans le passée et ne compte plus aujourd’hui. La manifestation de ce corollaire c’est lorsque votre copine (ou conjointe) prononce les mots suivants : « Qu’est ce que tu as fait pour moi récemment ? » « Tu ne me soutiens jamais ».

Toute promesse effectuée par la femme en échange d’un bénéfice de le part de l’homme est annulée et oubliée une fois l’acquisition du bénéfice.

Un bénéfice futur et potentiel apporté par l’homme, peut permettre de maintenir une relation avec une femme seulement si celle-ci n’a pas à attendre trop longtemps pour obtenir ce gain et, si elle a confiance envers l’homme.(ex :”Soit tu m’épouses, soit je pars”).

A bien noter que le principe de Briffault s’applique différemment en fonction des différents contexte. Une jeune fille qui a du temps devant elle aura tendance à chercher un homme séduisant qui pourra lui apporter des sensations, des émotions. La jeune fille sera enclin à chercher un homme divertissant, mystérieux pas forcément stable financièrement. Tandis que la femme plus mûre qui tend vers sa trentaine sera plus enclin à chercher un homme stable qui va lui apporter des avantages financiers et sociaux.